Publié le 4 Janvier 2016

Un important communiqué publié le 23 décembre 2015

« Sur proposition de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, le Président de la République a confié, en accord avec la Maire de Paris, à l’architecte Dominique Perrault et au président du Centre des monuments nationaux, Philippe Bélaval, une mission d’étude et d’orientation sur ce que pourrait être la place de l’Ile de la Cité à l’horizon des vingt-cinq prochaines années. Cette véritable « île-monument », qui bénéficie d’une fréquentation touristique élevée et de la présence de plusieurs institutions majeures, doit pouvoir se transformer en un réel lieu de vie, plus intégré encore au reste de la capitale. Il a ainsi été demandé à Dominique Perrault et Philippe Bélaval de proposer ce que pourraient être les axes d’une intervention destinée à répondre aux enjeux multiples de l’île, notamment en matière urbaine, culturelle et touristique, ainsi qu’en fonction d’une stratégie globale de développement durable pour la Ville de Paris. Il s’agit de penser l’île dans sa globalité, comme un quartier vivant et ouvert, tourné vers les deux rives de la Seine, conciliant activité économique, accueil amélioré des touristes et mise en valeur d’un patrimoine sans égal. Les propositions de Dominique Perrault et Philippe Bélaval sont attendues pour septembre 2016. Dominique Perrault est architecte et urbaniste. Il est notamment l’auteur de la Bibliothèque nationale de France, la Cour de justice de l’Union Européenne à Luxembourg, ou encore l’Université Ewha à Séoul. Il conduit actuellement d’importantes opérations de réhabilitation patrimoniale à Paris (Poste du Louvre, Nouvel hippodrome de Longchamp) et au Château de Versailles (pavillon Dufour) et réalise la gare du Grand Paris Express Villejuif-IGR. Philippe Bélaval préside le Centre des monuments nationaux qui assure l’exploitation, l’entretien et la restauration d’une centaine de monuments partout en France, parmi lesquels trois se situent sur l’Ile de la Cité à Paris : la Conciergerie, la Sainte-Chapelle et les tours de Notre-Dame. »

Je ne peux que souligner l’importance de cette annonce. La phase d’étude de cette mission se traduira certainement par l’examen de la transformation de l’Hôtel-Dieu telle que l’envisagent la ville et l’AP-HP. Espérons que parmi les propositions ne soit pas oubliée bien sûr la relocalisation de notre Musée mais aussi que l’intérêt pour le patrimoine hospitalier ne se réduise pas à l’architecture et aux préoccupations d’aménagement foncier. Je ne doute pas de votre soutien pour que l’ADAMAP soit entendue par cette mission. Nous avons exprimé à de multiples occasions notre souci d’une approche concertée, entre les différentes institutions concernées, pour qu’autour du parvis de Notre-Dame les conditions d’accueil des visiteurs s’améliorent et que soient mieux présentées ses ressources patrimoniales.

Jacques Deschamps

Voir les commentaires

Rédigé par Adamap