Publié le 9 Mars 2022

L'Hôtel-Dieu et la Charité retrouvés
 

 

Informations communiquées par le Chef de projet des HCL:

L'Hôtel-Dieu et la Charité retrouvés

Les Hospices Civils de Lyon ont déposé auprès de la Métropole de Lyon, un patrimoine hospitalier remarquable, mis en valeur au sein du Grand Hôtel-Dieu.

L’Hôtel-Dieu et la Charité retrouvés, au sein de la Cité Internationale de la Gastronomie, ce sont 3 salles de l’hôpital de la Charité, l’apothicairerie de l’Hôtel-Dieu, 327 pots à pharmacie et une centaine d’objets.

Certains uniques, comme la tête anatomique de Pamard, le microscope de Villette, le livre de recettes de la sœur Palluy ou les tableaux. D’autres symboliques, comme les près de 40 biberons qui évoquent les nombreuses naissances dans cet ancien hôpital.

L’espace est ouvert en accès libre tous les premiers dimanches du mois, de 10h à 19h. Entrée par le grand cloître, angle nord-est.

A découvrir et plus d’informations : 

www.grandlyon.com/a-vivre/hotel-dieu-et-charite.html

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Adamap

Publié le 2 Mars 2022

Patrimoine en revue N°44

Dernière publication du Département des patrimoines culturels:

Contenir les aliénés au XIXe siècle

Alors que l’on prend lentement conscience que les désordres mentaux constituent des pathologies spécifiques et non l’expression d’une nature vicieuse ou dévoyée, on peine cependant à adapter leur accueil dans les hôpitaux. Ainsi l’Assistance publique choisit pour eux la Salpêtrière et Bicêtre, ses deux hospices pour la vieillesse dévolus à l’accueil des personnes âgées et des indigents. La loi Esquirol en 1838 jette les bases de l’organisation de la prise en charge administrative des aliénés, en attendant que les médecins affectés dans les hôpitaux développent une thérapeutique appropriée à cette catégorie particulière de malades, dans le sillage de Pinel, Bourneville et Charcot. Au XIXe siècle, on s’efforce encore de contenir les aliénés avant d’imaginer comment les soigner.

A lire ici:   https://t.co/QAVijxOmfX

 

Voir les commentaires

Rédigé par Adamap

Publié le 21 Février 2022

Les Saisons de l’Espace Musical AP-HP

Concert de Printemps

En action de soutien à l’association Achor AP-HP

Olivier Grangean - Direction musicale

Clémence Chabrand - Cheffe de chœur

SCHUBERT

Symphonie n° 4 « Tragique»

MENDELSSOHN

Lauda Sion

Natacha Piletta, soprano

Hélène Cukier, alto

Pierre Soldano, ténor

Aurélien Perruchet, basse

Vendredi 25 mars 2022 à 20 h 30

Église Saint-Marcel

82, boulevard de l’Hôpital 75013 Paris

Métro St Marcel ou Campo-Formio - Bus 91, 57

 

Tarif plein : 20 euros (vente des billets également en ligne sur billetweb)

Tarif réduit : 15 euros sur présentation d’un justificatif

(enfants de plus de 12 ans, étudiants, séniors, demandeurs d’emploi)

Personnel AP-HP : une place gratuite par agent sur réservation préalable

par mail et justificatif (nombre limité de places gratuites) jusqu’au 18/03/2022

10 euros le soir du concert avec justificatif.

Renseignements : 01 40 27 52 94 - achor.sap@aphp.fr

 https://www.orchestre-choeur-aphp.fr

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Adamap

Publié le 2 Février 2022

Challenge A à Z ! Les métiers de l’AP-HP

Nouvelle publication du département des patrimoines culturels:

"Cette année encore, le service des Archives a participé au Challenge A à Z sur les réseaux sociaux. Créé en 2013, il a pour vocation de valoriser les sources utiles pour les recherches généalogiques et l’histoire familiale.
Pour cette édition, les internautes ont retrouvé au fil des publications en suivant des lettres de l’alphabet différents métiers de l’AP-HP. Ce Patrimoine en revue reprend les thèmes des différentes communications, mais il ne prétend pas énumérer tous les métiers de l’AP-HP !
Une sélection a été faite parmi les métiers ouvriers et techniques, les métiers administratifs, les métiers du soin et les nouveaux métiers, sans oublier les métiers disparus. Ils ont été choisis pour susciter votre curiosité.
À travers les métiers, ce sont bien l’histoire de l’institution et celle des employés de cette grande maison qu’est l’AP-HP que l’on raconte ici."

Pour la lecture clic :    ICI

Voir les commentaires

Rédigé par Adamap

Publié le 24 Janvier 2022

Photographie figurant sur le site informatique du Musée

      A redécouvrir

Située à  Médan dans les Yvelines, cette propriété fut donnée à l’Assistance publique peu après la mort de son mari par Madame Zola en 1905. Elle accueillit pendant plusieurs décennies une pouponnière, puis, grâce notamment à une collaboration avec l’hôpital voisin de Poissy, un lieu de formation.

Deux associations entretenaient la mémoire de l’écrivain avant que Pierre Bergé crée et préside l’Association Maison de Zola-Musée Dreyfus qui conclura un bail  emphytéotique avec l’APHP en 1999. Le projet d’un musée se développe : restauration et agrandissement des bâtiments, ameublement des pièces, exposition des collections sur l’affaire Dreyfus. Labellisé Musée de France il a été officiellement inauguré et  ouvert fin 2021.

Réservation des visites et plus de renseignements sur :

maisonzola-museedreyfus.com

Voir les commentaires

Rédigé par Adamap